Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 07:30
Cette Fille qui me manque tant...

 

Elle s’est levée, m’a grandi

Comme cela, folie

Dansant en charmant, serpent

Elle s’est amusée, repartie

Comme cela, fini…

 

La nuit, Beyrouth, flashs de lumières

La vie, dégoût, clash aux prières…

 

Elle s’est approchée, m’a surpris

Comme cela, puis

Chantant en mouvant, sensuellement

Elle s’est effacée, infini

Comme cela, depuis

 

La nuit, hooligan, cœur de pierre

La vie, en tout, place : que faire !

 

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 09:10
PROPOSITION

 

J’écris, elle lit sans mot

Mal’ego, malle de mots

Elle rit, j’envie le goût

Ces lèvres rendent fou

 

J’enlie vers elle,  s'noie Poe

Alcoolisme d’elle, propos

Scission, l’unisson

Maintenant

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 10:18
Fantôm’exit

 

Elle le voulait sans dire mot

Regardant chaque soir, sa boite

Analysant par son propre ego

Que celui qui la veut, se dote

 

Elle, elle voulait un chat qui miaule

Surtout pas la nuit, faut qu’il dorme

Tout comme le prétendant qu’émule

Aux vertiges, le plomb qui déforme

 

Il y a ceux qui rêvent, qui croient sans faire un pas.

Ils sont recouverts de songes, certains que le ciel les aidera.

Difficile d’atteindre ces gens-là, de croire comme eux

Difficile d’aimer ces aimants-là, l’espoir se fait vieux…

 

Moi, je voulais tout comme cela

Au scénario, fleur bleue

Et après, disparaître avant l’ébat

Peter Pan, il n’y a pas mieux

 

Moi, je voulais garder l’enfant

Demeurer arbrisseau aux chants

Même si déraciner, le temps

Pleurnicheur ; et maintenant…

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 22:42
En haut d'une colline, je me souviens...

 

L’herbe fraichement coupée, allongée

Avec ce sourire, barquette de fraises

Une couverture pour s'y envelopper

A Chantilly, sucrerie en paresse

 

Elle avait cette petite jupe légère,

Plaine de fleurs, éternel printemps

Cheveux au vent, timide tanière

Âtre baisers sous l’arbre blanc.

 

L’azur comptait quelques moutons

Elle, manipulatrice de mes secrets

Son regard en braise, savamment

Mettant en feu, bergerie d’âme

 

Je l’ai trouvée sous l’ombrelle

Gardienne d’oiseau du phare

Pas qu’une plainte, maquis du ciel

Cela ne se fait plus, bien tard

 

Il a fallu histoire, sans discours

Vile nuit, girouette, changeante

Cinglante aux enfants, contour

La fin s’expatrie, déferlante…

 

Mettre galant, le jour à talons

Tourne l’émotion, sur ce banc

Le souvenir, signe vers, laine en fil

L’herbe coupée, autre cygne…

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 09:12
Interrupteur à minuterie

 

Au plus merveilleux, là où, là

Dans cette mer, à mille lieux de là

Profond sentiment d’appartenance

Tel un courant entre, assonance

 

Lorsqu’d’essence d’bois

Où âtre, met d’cendres, fume le gêne Éric

Nuage aux plaines d’émois

D’une longue nuit, imagine Éric

Croiser les aïeux, plein l’alambic

Au rêve d’un dimanche, féerique !

 

Allez, ne soyez pas tête baissée

Levez-vous, faites du brouhaha

Et dites-vous, autre chemin, comprenez

Le vent m’emmène, vivre cette mort, voilà !

 

A chaque vague, rime du troubadour

A chaque fracas, baiser d’amour

D’écumes, sable de souvenir

Chacun sa plage, commun automne

Aujourd’hui, lisez-le avec sourire !

Et que Dieu nous pardonne :-)

 

 

Au nom du père, moi aux cieux

Que son pardon sanctifie mes choix premiers

Que son règne advienne, volonté commune au ciel

D’offrir meilleur chaque jour en pardonnant

Malgré la tentation terrestre de l’enamoure, remède au mal

Je n’ai pas été et accepte le jugement

Espoir de parvenir au fond

Lumière de chaleur

Au doux nom d'épandre Bonheur.

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 08:14
Essaye

 

Un pinceau à la main, créėes

Ne réfléchis pas, laisse aller

Tu te regardes, hésitant

Au loin, un phare illuminant

L’instant, laisse-toi aller

Représente sensations,

Laisse-toi aller

Jusqu’à l’émotion

 

Les couleurs du cœur, émulsion

Ne définis rien, laisse aller

Tu métamorphoses l’instant

Au fond, lumière guidant

Richesse, laisse aller

Pas qu’une image, fiction

Laisse-toi aller

Mains, créées !

 

Pas seul, tant s’essaient

Pourtant, qu’on le veuille

Personne ne sait

Pinceau de seuil

Laisse-toi aller

Essaye…

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 19:09
Stupid games !

 

Des larmes sur la joue
Coups sur coups
Des armes enjouent
La guerre des fous
Eux, garçons républicains

 

Des années d’insécurité
Des années de peurs cumulés
Résultat d’une politique
De quelques fanatiques
Résultat, s’éteint

 

La lumière, la nuit s’étend
Noirceur, tueur
L’amour, les cris d’enfants
France, m’écoeure

 

Hier, on marchait ensemble
Qu’importe la couleur
Télé noir et blanc, insouciance
Demain, qui ? Trop d’erreurs ! 

 


 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 15:37

 

 

 

Autour d’elle, des étoiles à ses pas

Et au vent, son chant, voilà

Elle enchante les passants, il y a

Autour d’elle, des regards à son fracas

Lorsqu’elle me prend dans ses ébats

S’agitant à dire tout bas

 

Tout pour toi, rien que toi, vouaf vouaf

Fou de toi, chienne de toi, tralala tralala

Tout pour quoi, par toi,

Tout autour, aboie

 

Sweet Lady...

ainsi

 

Et les gens disent sournoisement

Trop laide, trop vilaine, trop enfant

Elle chante aux passants, tralala

Au fond ou pas Cavalière, tralala

King Charles, Lady, élégant

Son cœur, j’y vis, seul habitant

 

Toutou rien que pour moi, voilà

Folle d'elle, chienne à moi, tralala tralala

Toutou d’émois, en moi

Tout d’amour, aboie de joie

 

vouaf vouaf sweet Lady...

 

Tralala tralala lady...
Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 04:02
L'espoir

 

Tant de gens se perdent d’idées

Liberté des valeurs, marcher

Découvrir chacun, d’évoluer

A travers peurs, préjugés

Qu’une seule rassemble

 

Tant de gens prétendent savoir

Démocratie de pouvoir

S’unir dedans, manoir

A l’intérieur, gloire

Qu’une seule rassemble

 

Tant de gens vivent à côté

Egalité d’avancer, de partager

Brandir la vie, chance, Français !

Tant de gens oublient fraternité

Qu’une seule rassemble

Qu’une seule, ensemble

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 04:08
C'est la vie

 

 

Le jour se lève, libre d’exister

Vivre pour se réaliser, d’aimer

Sans cesse, donner en conditionnel

Demain ne sera, sans qu’avec elle

Aux ailes du septième ciel

Le jour en thème, signe de rencontrer

Partager pour évoluer, améliorer

Sans cesse, espérer l’arc-en-ciel

Maintenant un grand soleil

Dans le regard de la réciprocité

Aimer, être aimer, oser…

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article