Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 14:00

Ce son au corps

Battement à dire

Toujours et encore

Je t’aime, t’aimerai

Qu’hier n’a place et

Même si loin, au pire

Sans question, tonne même

Réponse à dire

Je t’aimerai je t’aime

Qu’importe si trop fou

Tout au bout, somme du souvenir, nous !




Nous a demain
Repost 0
23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 19:07
Tu manques...

 

Le vent n’a temps

Ni l’enfant vieillissant

Ni ce moment

Ni ce tourment

 

Le cœur a horreur

Le bonheur ailleurs

Tout comme au silence

L’absence, indifférence

 

Lecture de mots, l’alchimie

Mixture, soupe de larmes, vie

Lorsque s’arrache une âme

Ce qui s’en suit, profane

 

Le vent n’a, invisible

L’indivisible

L’enfant, si risible

Dedans, l’impossible

 

Ne me dites point, grand

Aujourd’hui, sans

Demain, tout autant

Ni deuil, subissant

 

Il n’y a, n’y aura

Il fut, demeure dedans

Et souffle le vent

Souffle, qu’importe le temps

 

Derrière la fenêtre, la mer reluit

Dedans, hameçon de sourires, si

Depuis, déchirure, perdu et d’envies

Ainsi, pour lui, je vis la folie même si

 

Les années passent, qu’importe la réalité

L’important est, futile accessoirisée

Les grands décrètent, la mort trône

Et l’enfant, lui, rêve et fanfaronne…

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans Bernard
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 19:01

Te revoir dans cette voiture
Grise, soupir et partir
Te revoir dans cette posture
Frise, souffrir et pire
Face à face, inévitable ou pas 
Crise, question pourquoi
Amas et tas, toi glas
Triste destin, pourquoi !
Ailleurs ton cœur
Autre proprio
Ailleurs, bouquet de fleurs
Ces quelques mots
Jamais plus pouvoir te revoir
Juste ce souvenir, triste au revoir…
 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 18:36

Hier encore ils riaient
Hier encore ils priaient
Genoux au sol, mains liées
Lui chantait, l'enfant rêvait


Hier encore elle s'extasiait
Hier corps, en fracas, tués
Depuis les larmes en torrents
Promenade de sang


Hier encore ils aimaient
L’air aux corps, mer ensoleillé
Cruauté, barbarie, les a emportés
Reposez en paix, nous continuerons, tous à s’aimer



Prom" de sangs
Repost 0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 17:44

J’ai aimé, j’aime et je n’aimerai
Quoi qu’on pense, essayez
La rue court dans les deux sens
La vie, impasse sans contre sens

J’ai désiré, désire et ne désirerai
Quoi qu’on dise, regardez
La montagne en gruyère 
Là-haut, manque pas d’air

Je vivais, vis et ne vivrai
Quoi qu’on essaie, scientifique
Vivre pour aimer à nouveau
L’au-delà d’éternité, autre peau

Là va l’ego
Tas de Lego
Désolé de remuer jusqu’à choquer
Demain n’appartient, vivez ! 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 17:13
Con ne vie...

 

 

 

Elle m’écrit n’abandonne jamais

Ne te laisse pas aller

Continue même si trop

D’bobos, d’pas beau

Continue, tu réussiras !

 

Elle m’écrit de l’au-delà

L’espoir, des larmes fracas

Vivre et même si conso

D’egos, de bonobos

Continue, tu sublimeras !

 

Si cela n’suffit pas, n’arrête pas

Continue, souris, sois-toi !

La vie aux doutes, aux pourquoi

Profite et n’oublie pas !

 

Une seule vie, un seul tableau

Un seul, oui, parfum d’idéaux !

 

Elle m’écrit n’abdique jamais

Con tourne, con cerné

Elle m’écrit n’abandonne jamais

Continue même si trop

De zozos, de cons hauts !

 

Elle m’écrit de l’au-delà

Souvenirs, tristesse, glas

Apprendre à défaut de comprendre

Souffrir pour découvrir, se surprendre

Qu’une aurore, monde que voilà !

 

Elle m’écrit n’aliène pas

Chemin qu’inonde, chiale

Chemin immonde, gale

Elle sourit, aime, innée !

 

Une seule vie, seul bijou

Une seule, oui, créatrice de goût !

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 13:23
Coeur d'enfant, saigne prom'vers

 

Il y a destin, le froid d'y être...

Le mien fut autre, jazz prière

Il y a des fins, cruel, tristesse

Sur la prom', mon âme, messe

Tant, insupportable, sans foi

Tant, manipulable, sang, pourquoi...

Artifices, masques... un tueur

Feues,  frasques de gommeurs ...

 

Entre ciel et terre, déambule l'amour

Antre, mer  amer, funambule troubadour...

Souffrances, vagues de galets, assez

Sifflent, peurs et amalgames, comprenez

Vivre, prix, perverse société

Survivre, oui, l'averse va continuer

Mauvais temps, la houle des sirènes

Quoi qu'il advienne, triste, nu d'haine !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 10:11
Tout s'en va...

 

Où ira ma dernière pensée

Dans quel souvenir, quel regret

Lorsque corps défaillant

Déposera vie sans présent

 

A qui ira l'ultime soupir

Dans quel dialecte secret

Tombeau de ma Rêvéalité

S’achèvera ce vil satyre

 

Torture de pensées

Manchot du baiser

Au croque-mort argenté

Cendrier de mer, pardonner

 

Chanter des airs comiques, sourires

Parler à la messe, haut délire

Festoyer sans vous attristés

Si j'avais osé, j'aurai Aimé...

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 23:12
Candélabrespoir

 

Les pas aux berges de Garonne

J'ai longtemps cherché

Sillonné tant de ruelles, et

Quelque part, personne...

 

Les lampadaires en ombres

Rideaux noirs, en fers croisés

Porte close aux nombres

Pas une clé de réciprocité

 

Les mots en rimes d'enfant

J'ai écris mon rêve d'amour

Et jamais, le vent emportant

A cette mort, firmament toujours

 

Les pas aux candélabres d'espoir

Je respire d'illusion fantasque

Un grand sentiment de miroir

En attendant, vers et masque...

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 22:56
Vivre

 

 

Vivre, ne pas aimer

Vivre, d'un pas cacher

Vivre et perdre de n'oser

Vivre, et l'air composé

D'être sans satisfaire

D'avoir et paître

 

Vivre, ne pas s'aimer

Vivre, d'un las entaché

Vivre, lâche et apeuré

Vivre clash supposé

D'aimer à tout exposé

D'évoluer et acté

 

Vivre jusqu'à mourir

Mourir aux pas de vivre

Vivre d'avoir connut,

Mourir d'être venu

Vivre et remercier

Baiser d'un mort vivant né....

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article