Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 21:13
Oxygène, illusoire...

 

La route aligne évidence, les crépuscules

Où jamais, à travers l’éternité, ne recule

Ceux qui voudraient revenir

Les panneaux, nids de souvenirs,

Pour jamais plus, passagère vie,

La nationale, autoroute au péage

Et à l’infini, le voyage continue

Ainsi coulen sarcophages

Jusqu’à ne plus…

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 21:18
Once upon a time...

 

Et j’attendrai, d’accord

Et même au pire, hors

J’attendrai encore

Même si, fin en remords

 

 Il faut souffrance

Et les brulures

Il faut confiance

Et nulle dictature

 

En attendant, meurt le jour

Pleure le temps, lourd

Sans saveur,

Sans couleur

 

Une vie pour son regard

Un milliard d’écrit pour la revoir

Et passe l’absence, encart

Elle, elle m'émeutà tout déboire

 

De croire encore et encore

Jusqu’à cet autre port

Faute aux livres, faute aux moralités

Faute aux regards, faute d’essayer

 

C’est certain,  blessure inutile

D’ego satin, jardin d’idylle

Ecris-moi une histoire, surprenant

Manque, une autre histoire, maintenant...

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 20:39
Le rêve fééric...

 

 

Aromale cruauté, monde à me damner

L’incompréhension, dingue qu’expliquer

Flingue aux balles de préjugés

Indéniable drap blanc, s’y couchent idées

 

 

Cocktail discours, facile regard

Muffée, paradis mis à part

Addictif poésie, subtile Gibraltar

Exilé d’ailleurs qu’ici, simple gare

 

 

Subtile perfection, au fond de moi

Indestructible flamme, new ailes jusqu’à toi

Irrépressible  rendez-vous sans pourquoi

Possible crash, infuse ton sourire en moi…

 

 

Igloo des pas, personne ne comprend

Résonne à cela, sentiment

Et là où, si haut que terre, aveuglement

Psychédéric, incompris et cependant…

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 10:56
Seul au monde

 

 

Et tous ces matins, première au quotidien

Tout recommencer, tout redessiner

Et toutes ces nuits,  derrière ces confettis

Tout nettoyer, tout ranger…

 

Sans mentir, construire la seule, floraison

Sans détruire, revêtir paysage, unisson

Et cependant, avec le temps, sur concessions

Plus le même, plus du rêve, indécision…

 

Et tous ces poèmes, jamais au toujours

En rimes dissimulées, jusqu’au jour

Et tous ces barèmes, s’approcher de l’amour

Des mimes bariolés, des mots sourds…

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 08:02
<3

<3

 

 

 

France, pays d’étendard, Liberté si chérie

Egalité en phare, Fraternité éblouie,

France, pays de lumières, entends-tu

Le chant des Partisans, cet Amour tout au plus

 

France,  de Molière, Baudelaire, Hugo

Tant, unanime chante ton nom,  nous aussi

France, Marseillaise pour sang, flotte drapeau

Trois couleurs symboliques,  fierté, Peuple unit

 

France, qu’importe l’origine,  terre d’accueil

La même idéologie,  vivre ses rêves

France, monuments, patrimoine en recueil

Terre d’histoires jusqu’à l’amour arc-en-ciel

 

France, la chance, danse démocratique

France, une élégance emblématique

France, je suis né sur ta peau, saveurs d’idéaux

France, le bonheur, étrangers par paquebots…

 

France, tant décrier, Brassens en chanterait

Trenet par milliers, et vous, vous  feriez quoi alors ?

France, enfants de ses sillons, France blessée

Sortez, montrez-vous, champs à cultiver…

 

Liberté, Egalité et Fraternité

Dans l’Amour, le Respect, la Tolérance, sans oublier

France, la vraie Solidarité mutuelle

L’abus suffit, France a besoin de Nous, Nous d’Elle…

 

 

Repost 0
Published by Troubadour - dans Poésie
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 21:31
L'handicap invisible d'un traumatisme crânien léger....

 

Cogne sans tempo

Grince de maux

Insomnie en duo

D’un côté, libido

Tambourine l’angoisse

Et de l’autre, balance poisse

Et en concert, au plus fort

La fatigue gave mon corps

Ne faites pas attention

Central, concentration

Impossible homme invisible

Et plus le temps passe ; incessible

Mon sourire en apparence

Ainsi sera mon existence

Un coup, dose de malchance

Ainsi sera ma déchéance

Handicap de ronces….

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 17:21
La différence entre aimer et ne rien dire... Oser

 

 

Si tu préfères, on se retrouve

Nulle part, où dans des pourquoi

Enchaîner de moralité, parfum de loi

Si tu préfères, on se réprouve

Prix d’effrois, où parfois

Amourachez de baisers, essaims de joie

 

 

Oubliera-t-on, assumera-t-on

Blanc candide, nuit ou

Accréditera-t-on, vulgarise-t-on

Vent livide, sourd à tout

Parlez d’amour, sans mot, 

Zéro...

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
18 août 2015 2 18 /08 /août /2015 16:55
Vous me suffirez !

 

 

Même si j’écris des poèmes

Crème, signes de bohème

Les étoiles entre vous et moi

Marche de symphonie

 

Et même si, par choix

Par  déni, d’un vous et moi

Minute aux heures d’idéaux

Enduire  mots, alter-ego

 

Qui se quitte, se retrouve

Qui s’aime, se renverse

Nus du rêve inachevé, douve

Dame de cœur, détresse…

 

Même si vous lisez, s’enfoncent

Vos talons en mon âme

Lames au cœur, drame

Saigne l’espoir, transe…

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 20:49
Ecouter Goldman, sous les étoiles, écrire alors...

 

 

 

Au petit matin, prenant ce sac

Sortant dans cette solitude

Allant vers ce jour patraque

Machinalement, comme d' habitude

 

Et surtout ne point se retourner

Prendre la nationale et

Malgré brouillard, thème

Le son de la radio racontant

 

Les nouvelles jamais belles

Annonçant tant, des noms

De ceux qui partirent à jamais

Ne verront qu’aujourd’hui

 

Pour vous, prêt à tout

Comme vous, bien trop fou

Et au nous, à genoux

Même si partout, trous...

 

Rien ne change malgré l’idée

Que rien, l’absence hormis

Hormis cette souffrance…

Et quand reviendra la nuit

 

J’écrirai à nouveau l’évidence

L’amour, le manque, et ses sourires qui…

Protègent nos étoiles pour…

Là-haut, nos chambres demeurent allumées

 

Attendant notre retour

Et si l’amour claque d’avancer

Ne pas rêver, mettre ses projets pour de vrai

Ne pas trainer, admettre son présent sans renoncer….

 

Une autre histoire…

Et pourtant, pourtant, nuit noire...

Besoin de la revoir,

Monde illusoire...

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 09:18
Hygiène de vie

 

Lorsque nos pas s’entrecroisent

Et que vous ne reflétez

Que haine, méchanceté, poisse

Bouchant l’horizon, sachez…

 

Votre regard m’importe peu

Lorsqu’elle change mon chemin

Votre sourire au mieux

Peut suffire, ma vie m’appartient

 

Mon cœur continue en lumière

Bonheur, saveurs d’exister

Dans l’amour, bonté primaire

Et le reste, à vous d'évoluer…

 

 

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article