Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 15:06
Vaine question...

 

Du rêve au cauchemar, deviens trop grand

Le ciel se brise, trou noir, le cœur béant

De l’espoir à l’île aux pirates, après, naufrage

Le sable s’écoule, et moi, l’antre clash

 

Brasero de souvenirs, bien trop

Qu’à l’ultime rêve, dort l’héros

Plus de mot, Poe d’corbeau

Reste ce sourire à sa mort, pas beau

Qu’une nuit, bien trop tôt

L’extinction, toi, Frérot…

 

Du rêve à la méditerranée, pot de propos

L’éclat d’une famille, tournesol en lambeaux

De l’espoir à cette absence, infini si haut

Le manque, dort Frangin, idol’ego…

 

Même la mort, pas encore

Crève à petit feu, enfouis au corps

Le chemin du parano

Trêve d’une nuit, rêve d’ado

Clos d’maux, noir de corbeau

L’Amour veine mes idéaux…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article

commentaires