Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 12:39
Comm'un chemin

 

Le cœur de l’histoire est

Comme moi,

Le cœur de la mémoire, plaie

Comme quoi

 

Le paradis sur terre

Un pari perdu, glaires

Assis-toi, regarde saint parfait

De l’autre, ultime vérité

Il y a, ni passé, ni futur

Quant au présent, trop mur

Des milliers aux milliards

On vit l’enfer du sentiment

L’envers du grand moment

Toi, viendras-tu au paradis

Mon contraire, satyre

N’peux me défaire, pire

La lune ignore mes brulures

N’m’demande pas une allure

Qu’un soleil, toi et moi, éclipse

Le meilleur, délices….

 

 

Le même chemin

Encodé de préjugés

De valeurs inculquées

Sinueux qu’insolite, laisse parfois

La surprise, sans voix

Et si une fois, oserez

 

Conditionné, budgétisé  

Scolarisé de pensées, codifié

Liberté d’herbes erronées

Le pas sur des rails pour fer

Le sentiment, hors-frontière

Et si cette fois, osez

 

Marginale pensée, le rêve

Dimanche cessible brèche

Embrasse derrière l’idem

Ce moment où vivre, vivre

N’a plus de repaire, que même

Embrasse si décider, et vivre

 

Libre… Vivre

Un autre chemin

Libre… Vivre

Comm'un chemin…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article

commentaires