Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 23:03
Le diable aussi...

 

Aucune réaction, silence absolu

Les yeux clos, dérive

Le vent cajole, sourire nu

Les mains au dos, que j’écrive

Le temps enjôle, t’écrire, mu

 

Aucune décision, l’absence défendue

A Dieu d’adieu, au mieux

Sans tes yeux, merveilleuse

La vie coule, larmes crues

Maintenant et tant, pourfendu

 

Où qu’aille cette lecture, crois

Liens, prends mon rêve,

Où qu’aille en ratures, foi

Viens, prenons l’anathème

Aimons, parcourons

 

Où que se finisse, crépuscule

Le soleil incendiera nos tourments

Quoi qu’ils disent, tubercule

Nous sommes, puissance en érosion

Pourtant enfants, émotions…

 

Si tu savais,

Le diable rêve d’amour

Si tu le voyais,

Le diable t’aime d’amour

Le diable qui ?

 

Minable, je n’ai

Effroyable, galet

Ricochets, maudit

Impardonnable

Qu’inconsolable

 

La vie déborde, la mort sourit

Trou si petit, chat un suffit

Toi, lectrice d’âme,

Eponge le tableau, oublie

Plus personne, lame

 

Hier, vierge à l’avenir

Aujourd’hui,

Ne s’efface de ma mémoire

Sa mort, ce vide noir…

Ecrire pour ne plus souffrir…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article

commentaires