Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 22:42
En haut d'une colline, je me souviens...

 

L’herbe fraichement coupée, allongée

Avec ce sourire, barquette de fraises

Une couverture pour s'y envelopper

A Chantilly, sucrerie en paresse

 

Elle avait cette petite jupe légère,

Plaine de fleurs, éternel printemps

Cheveux au vent, timide tanière

Âtre baisers sous l’arbre blanc.

 

L’azur comptait quelques moutons

Elle, manipulatrice de mes secrets

Son regard en braise, savamment

Mettant en feu, bergerie d’âme

 

Je l’ai trouvée sous l’ombrelle

Gardienne d’oiseau du phare

Pas qu’une plainte, maquis du ciel

Cela ne se fait plus, bien tard

 

Il a fallu histoire, sans discours

Vile nuit, girouette, changeante

Cinglante aux enfants, contour

La fin s’expatrie, déferlante…

 

Mettre galant, le jour à talons

Tourne l’émotion, sur ce banc

Le souvenir, signe vers, laine en fil

L’herbe coupée, autre cygne…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour - dans newborn
commenter cet article

commentaires