Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 00:26
Racine

 

Le cœur au laps de mer, tremble dedans

Même si le vent d’hiver, image d’enfant

Ce soir, devant cet mer, rempart de racines

Regard, vagues dansantes comme des ballerines

Ce soir, assis sur ce banc qu’hier, phare où pansent

Mon âme change, les plaies, soul rêves immenses

 

Antibes, Peynet, toute cette pluie d’étoiles

Et cette lune, candélabre, témoin goual

Aussi loin, lumières, montagnes blanches

Et de part, les larmes coulent, s’épanchent

L’été indien, le soleil d’un amour en embolie

Gên’ éric, fin, ainsi circonscrit

 

Antibois je reste, si loin si loin

Antibois je leste, au fond au fond

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article

commentaires