Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2016 4 04 /02 /février /2016 13:22

K.

K.

 

 Je ne suis pas à écrire sans fond. Bouillon brouillon. Que je m'égare en osant souligner ce qui s'en suit. Que derrière ton regard, luit en tes secrets, amour qui correspond. 

 

Je ne saurai faute de don. Que je m'élève en disant en cigale, l'été. Qu'il suffit chaleur, clameur de saison. Trouble l'encre, écris à en oublier dehors, matérialité. Infini patient, ausculte champignons sautés, hallucinogène.

Alimente la paix, exulte et ose.

Fourmie, l'hiver arrive, qu'emporteras-tu ?

Là-bas nul ne parle, parle alors avant. 

Là-bas nul cœur bat, bat alors avant.

Là-bas tout est neuf, quel risque alors ici...

 

 

Et si demain t'oses 

si un matin en rose

T éclos, tel l'héros

 

Si demain t'avances

Si au dessein immense

Triomphe, tes peurs hors peau

 

Si demain tu y parviens

Si enfin tout te convient

N'oublie pas d'être en paix

 

Si demain tu te perds

Si soudain sans plus de repères

Sache que je serai là,  jurer !!!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article

commentaires

K 04/02/2016 17:03

Ah ben bravo
J'en ai les larmes aux yeux

K 05/02/2016 07:27

Uniquement pour moi
Autrui,on verra plus tard ,c'est pas la priorité

Troubadour 05/02/2016 02:06

Si facile de faire jaillir les larmes à tout sens. Ne te berce pas d'illusion. Sois heureuse et en paix pour toi et nullement d'autrui. L'autrui est éphémère et volatile