Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:44
Léa, laid a, lait a, les a, lé a

 

Rappelle-toi son visage

Souviens-toi du rivage

Et de tous ces parfums

 

Comment s’appelait

Où était situé`

Matérialité, oubli, délirium

 

Conserve le souvenir

Préserve à l’avenir

Et tous ces rêves enfouis

 

Le ciel bleu aux remparts d’amour

Le ciel vieux de toute part, toujours

Le rêve s’échoue, vague infinie

 

S’émerveille au phare, Antibes

Lumière d’un fou, s’incline

L’enfant aux racines, y revenir

 

Et chaque jour, chaque nuit

La mer colorie son âme qui

Poésie, vivre puis y mourir…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour - dans Léa
commenter cet article

commentaires