Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 20:49
Ecouter Goldman, sous les étoiles, écrire alors...

 

 

 

Au petit matin, prenant ce sac

Sortant dans cette solitude

Allant vers ce jour patraque

Machinalement, comme d' habitude

 

Et surtout ne point se retourner

Prendre la nationale et

Malgré brouillard, thème

Le son de la radio racontant

 

Les nouvelles jamais belles

Annonçant tant, des noms

De ceux qui partirent à jamais

Ne verront qu’aujourd’hui

 

Pour vous, prêt à tout

Comme vous, bien trop fou

Et au nous, à genoux

Même si partout, trous...

 

Rien ne change malgré l’idée

Que rien, l’absence hormis

Hormis cette souffrance…

Et quand reviendra la nuit

 

J’écrirai à nouveau l’évidence

L’amour, le manque, et ses sourires qui…

Protègent nos étoiles pour…

Là-haut, nos chambres demeurent allumées

 

Attendant notre retour

Et si l’amour claque d’avancer

Ne pas rêver, mettre ses projets pour de vrai

Ne pas trainer, admettre son présent sans renoncer….

 

Une autre histoire…

Et pourtant, pourtant, nuit noire...

Besoin de la revoir,

Monde illusoire...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Troubadour
commenter cet article

commentaires